Maison et déco

L’essentiel à savoir concernant le métier d’architecte d’intérieur

architecte d'intérieur

Avant d’aller plus loin, il est impératif de connaître la différence entre un décorateur d’intérieur et un architecte d’intérieur. Pour faire simple, le premier s’occupe uniquement de la décoration d’une maison ou d’un appartement, donc il n’intervient pas à une quelconque modification. Le second, quant à lui, se charge de la transformation intégrale de l’agencement d’un habitat grâce à des travaux d’installation d’escaliers ou de cloisons.

En quoi consiste le métier d’un architecte d’intérieur ?

Pour optimiser ou agencer des projets d’aménagement intérieur des espaces résidentiels, commerciaux, industriels ou institutionnels, l’architecte d’intérieur propose son aide et ses qualités d’expertise. Son objectif est de concevoir esthétiquement des projets agréables et fonctionnels qui répondent aux besoins de chaque propriétaire. Pour avoir une idée, il peut fournir des espaces avec différents volumes, tout en prenant en charge les différentes contraintes techniques comme les matériaux utilisés, l’acoustique ou bien les économies d’énergies.

Un architecte d’intérieur ne doit pas être ainsi assimilé au décorateur, car il remplit des missions bien plus spécifiques que la décoration d’intérieur. En fonction des contrats, ce professionnel peut toutefois décorer une pièce ou une maison entière. Ce métier consiste également à réaliser le métrage de la superficie. Ce genre d’intervention lui offre la possibilité de restructurer l’espace afin de l’adapter aux besoins du client.

En somme, l’architecte d’intérieur doit être capable de transformer toute la structure d’une maison entière en calculant les volumes de chaque espace. Ainsi, il peut facilement procéder à l’agrandissement de pièces, la suppression de murs ou encore l’installation de cloisons. S’il s’agit de modifier une structure porteuse du bâtiment, il doit collaborer avec un bureau d’études ou un cabinet d’architecte.

Le suivi du chantier et la conduite générale des travaux

En tant que maître d’œuvre, l’architecte d’intérieur doit suivre de près le bon fonctionnement du chantier. Sa présence s’avère essentielle pour assurer la conduite générale du projet. En ce sens, il doit suivre toutes les étapes de la construction en veillant au respect de la qualité, notamment du dossier d’exécution des travaux. Cela étant dit, ce professionnel est en charge d’informer systématiquement le propriétaire de l’avancement des travaux jusqu’à la remise des clés.

Son domaine d’activités lui contraint de prendre connaissance des exigences et du moyen financier du client. Sur ce, l’architecte d’intérieur doit impérativement annoncer à ce dernier les contraintes éventuelles en matière de réglementations. Tout comme l’architecte, il doit ainsi établir le projet sous forme d’esquisses, de descriptifs et de plans tout en calculant le coût. Ensuite, l’artisan doit lancer plusieurs appels d’offres afin de sélectionner les professionnels qui vont intervenir dans l’exécution chantier.

La formation requise pour devenir architecte d’intérieur

D’une manière générale, il faut au moins un Bac + 4 ou Bac + 5 pour pouvoir exercer à titre d’architecte d’intérieur. Puis, il est important de suivre une formation supérieure au sein d’une école agréée pour obtenir un diplôme reconnu par le CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur). Mais avant d’y arriver, il est recommandé de passer un Bac Général (STI Arts Appliqués, S, ES ou L). Puis, un Bac + 2 en BTS Design d’espace ou un Diplôme des métiers d’art et décora architectural est de mise.